La connectivité! De quoi parle t-on?

La connectivité désigne une ou plusieurs liaisons bidirectionnelles, directes ou indirectes, plus ou moins formelles ou informelles, entre au moins deux choses. Par exemple deux périphériques informatiques, deux étapes, deux personnes, ou une choses et une personne.

Par exemple, l’esprit de Jean et celui de Marie sont d’une connectivité inouïe, parce qu’ils pensent des choses similaires, en même temps. (Source : L’internaute)

Mais d’où vient cette magie ? Comment « penser des choses similaires, en même temps» ? … Vous vous en doutez, cette magie pourrait bien venir des informations échangées, communiquées, synchronisées, et donc des services connectés ! …

Imaginez par exemple que vous deveniez capable de penser des choses similaires à vos clients, en même temps qu’eux! Vous en deviendriez évidemment beaucoup plus proche, et votre performance, ainsi que les services rendus à vos clients pourraient être grandement améliorés.

Vous vous pesez. Vous avez pris du poids. Un service connecté intelligent peut vous suggérer des améliorations …

Des raisonnements similaires sont transférables à toutes les parties prenantes internes et externes des organisations (ex: collaborateurs, investisseurs, partenaires, fournisseurs, etc.), et à tous les niveaux (individus, fonctions, entreprise, communautés, départements, régions, états, etc.).

La connectivité des services peut être vue comme une relation plus ou moins rapprochée ou éloignée entre au moins deux entités (les liaisons formelles et informelles des services connectés).

La connectivité des services améliore la vie. Elle est indissociables de l’évolution des hommes dans la société. Par exemple, il est clair que les technologies ont réduit les distances et amélioré la qualité des services interactifs. Pourquoi ? Parce qu’avec le temps, les hommes et les choses qui constituent les liaisons formelles et informelles des services connectés, soit se rapprochent, soit s’éloignent.

Ainsi, la qualité des informations au cœur des communications constituant les services connectés, soit s’améliore (jusqu’à ne faire plus qu’un), soit s’amenuise (éventuellement jusqu’à se déconnecter, et disparaitre).

La qualité des informations et des communications qui constituent les services connectés est au cœur de l’amélioration de la vie, au cœur de l’amélioration des collaborations, au cœur de l’amélioration des performances, au cœur de l’amélioration des hommes et de la société.

Avec ce constat à l’esprit, il va sans dire que ceux qui n’améliorent pas la connectivité de leurs services aujourd’hui auront du mal à être compétitif et performant demain. Les sujets d’amélioration des services connectés ne manquent pas.

Alors, par où commencer pour engager un programme d’amélioration ?

Dans un premier temps, la diversité des sujets implique de les considérer non seulement avec méthode et pragmatisme, mais aussi d’avoir une réflexion de fond sur la valeur et la direction à donner aux initiatives d’amélioration.

Dans un second temps, un accompagnement personnalisé est utile pour organiser et valider les étapes de la trajectoire d’amélioration, de manière à assurer l’atteinte des objectifs recherchés.

Les programmes d’amélioration de la connectivité amènent à n’en pas douter des gains non négligeables, au cœur de la création de valeur. Par exemple au niveau de la qualité des services rendus, de l’amélioration des couts, des délais, des relations, de la sécurité et de la réduction des risques, etc.

Si les gains associés à ces améliorations vous intéressent, n’hésitez pas à nous contacter.